La Wallonie doit revoir ses ambitions à la baisse, mais espère rebondir après la crise sanitaire

Réunion du gouvernement wallon à Namur ce 18 mars. © BELGA PHOTO BENOIT DOPPAGNE.
Réunion du gouvernement wallon à Namur ce 18 mars. © BELGA PHOTO BENOIT DOPPAGNE.

Comme tous les exécutifs du pays, le gouvernement wallon se consacre à 100 % à la lutte contre la coronavirus et surtout à ses conséquences sociales et économiques. Mais la crise sanitaire tombe particulièrement mal pour l’équipage piloté par Elio Di Rupo : le 9 mars dernier, il y a deux semaines donc (!), les ministres socialistes, libéraux et écologistes annonçaient en chœur que le temps de l’action allait bientôt succéder à six mois voués à la consultation et à la réflexion.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct