Coronavirus: mal préparés et inégalement éveillés à la menace, les Etats-Unis se préparent au pire

Les images de Times Square, quasi déserté par les New-Yorkais, sont trompeuses
: de nombreuses personnes continuent à arpenter les rues de Big Apple comme si de rien n’était.
Les images de Times Square, quasi déserté par les New-Yorkais, sont trompeuses : de nombreuses personnes continuent à arpenter les rues de Big Apple comme si de rien n’était. - Reuters.

Bien sûr, il y a les bonnes nouvelles. Le désengorgement spectaculaire du réseau routier et des lignes aériennes a provoqué une chute massive des émissions de dioxyde de carbone en Amérique, notamment le long de la célèbre autoroute 101, qui traverse Los Angeles du nord au sud, et qui s’est vidée de 71 % de ses automobiles. L’arrivée de 27 millions de tests de dépistage et de cargaisons entières de masques chirurgicaux, commandés avec un immense retard et livrés en priorité pour la ville de New York, nouvel épicentre de la pandémie outre-Atlantique, est annoncée imminente.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct