Coronavirus: des tests cruciaux pour limiter l’étendue de la crise sanitaire

A La Hulpe, le bourgmestre a dû fermer le Parc Solvay, pris d’assaut par de trop nombreux citadins. © Philippe Crochet / Photonews.
A La Hulpe, le bourgmestre a dû fermer le Parc Solvay, pris d’assaut par de trop nombreux citadins. © Philippe Crochet / Photonews.

Combien de temps tout cela va-t-il durer ? La question est dans toutes les têtes, tandis qu’on entame la deuxième semaine de confinement et que les soignants sont à pied d’œuvre sur le front de l’épidémie. Le tout sur fond de pénurie de matériel de protection pour le corps médical…

Dans le Zondag, la ministre de la Santé Maggie De Block (Open VLD) a estimé que « la situation » devrait perdurer « au moins huit semaines encore » – il y a quelques jours, le virologue Marc Van Ranst évoquait quant à lui un délai de dix semaines au moins. Par « situation », la ministre désignait la crise sanitaire en se basant sur la durée de l’épidémie en Chine ou en Corée du Sud, a-t-elle précisé ensuite, non un prolongement du confinement. Malentendu ou cafouillage, qu’importe. Selon toute vraisemblance, on peut s’attendre à rester cloîtrés au-delà du 5 avril… Et là n’est sans doute même plus l’essentiel.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct