Coronavirus: aujourd’hui, les fake news tuent des gens

Coronavirus: aujourd’hui, les fake news tuent des gens
Vince.

En termes de vitesse de propagation, le coronavirus a trouvé plus fort que lui : les « fake news ». Faux communiqués d’agences de santé, conseils farfelus (mangez de l’ail, vaporisez de la javel, rasez-vous la barbe, « Dites au revoir au coronavirus avec cette soupe »…), pseudo-articles scientifiques, théories complotistes (le coronavirus aurait été produit par l’armée américaine dans un labo chinois, « la faute à la 5G »)… Les fausses informations pullulent.

Infatigable, Donald Trump ne s’est pas ménagé pour en propager. Selon CNN, il en afficherait 28 à son compteur. Dont celle qui tendait à démontrer que le coronavirus était lui-même une fake news.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct