Coronavirus: les bilans iraniens manquent de fiabilité

Les rues des grandes villes iraniennes se sont vidées de leurs habitants, comme ici à Téhéran le 19 mars.
Les rues des grandes villes iraniennes se sont vidées de leurs habitants, comme ici à Téhéran le 19 mars. - Arash Khamooshi/Polaris.

Comme dans de nombreux pays, les Iraniens sont informés quotidiennement par les autorités du nouveau bilan sanitaire national relatif au coronavirus. Ce lundi 23 mars, les chiffres étaient les suivants : 127 décès supplémentaires, ce qui porte à 1.812 le bilan officiel des morts de l’épidémie en Iran. À ce jour, il y a eu 23.049 personnes qui ont été répertoriées comme infectées par la maladie dans le pays. Ces chiffres font de la république islamique le quatrième pays en termes de contaminations et de décès, après l’Italie, la Chine et l’Espagne. Sauf que, pour beaucoup, les bilans diffusés par le régime manquent de crédibilité. La vérité dissimulée aux yeux de la population serait bien plus grave.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct