Coronavirus: le secteur agroalimentaire craint de manquer de bras

«
Il y a suffisamment de nourriture pour tout le monde. Les matières premières ne sont pas le premier problème
», insiste la Fevia.
« Il y a suffisamment de nourriture pour tout le monde. Les matières premières ne sont pas le premier problème », insiste la Fevia. - AFP

Depuis deux semaines, les chaînes de la grande distribution martèlent qu’il n’y a pas de risque de pénurie alimentaire. En substance : les stocks sont pleins, c’est juste que les rayons se vident plus vite que les employés des grandes surfaces n’arrivent à les remplir. Un message rassurant et un appel à ne pas acheter des quantités au-delà du raisonnable qui est aussi celui de l’industrie agroalimentaire, en amont des enseignes de la distribution. « Il n’y a pas de souci », confirme Nicholas Courant, porte-parole de la Fédération belge de l’industrie agroalimentaire (Fevia). « Il y a suffisamment de nourriture pour tout le monde. Les matières premières ne sont pas le premier problème ».

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct