Michy Batshuayi, l’homme pressé

© Reuters.
© Reuters.

Deux réalisations et un assist en 40 minutes de présence avec les Diables rouges, égrenées en deux sélections : Michy Batshuyi n’est pas du genre à tourner autour du but quand Marc Wilmots le lance sur un terrain. Le revers de cette médaille, et Dries Mertens ne le sait que trop bien, c’est que la coqueluche du Vélodrome soit considérée, « grâce » à cette facilité avec laquelle il entre dans le vif d’un match, comme un joker… Comme contre Chypre, le 28 mars dernier quand il était entré à la 77e minute et avait marqué trois minutes plus tard le cinquième et dernier but de la Belgique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct