Le MAD donne carte blanche à la Cie Wooshing Machine

Le MAD donne carte blanche à la Cie Wooshing Machine
Stéphane Broc

Fondée en 1998, la Cie Wooshing Machine est emmenée par Mauro Paccagnella, chorégraphe, interprète et metteur en scène, né à Padova en Italie en 1964. Après de nombreux spectacles mêlant danse, théâtre, humour et poésie, il se lance dans une trilogie avec Alessandro Bernardeschi (1963), également chorégraphe et danseur.

Après Happy Hour et El Pueblo unido jamás será vencido, le duo devait refermer avec Closing Party (arrivederci e grazie) la boucle de cette «  “Trilogie de la mémoire”, dite aussi “Trilogie des quinquagénaires”  ».

On a peine à le croire en les voyant évoluer sur scène mais les deux comparses ont en effet dépassé les cinquante ans. D’où les thèmes qu’ils abordent : fin, essoufflement, accomplissement, voire nouveau départ.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct