Coronavirus: premier cas officiel en Syrie, où l’angoisse croît

Des volontaires de la société civile sont descendus dans les rues, mardi à Idlib, pour conseiller à la population de ne pas sortir de chez elle face à la menace du coronavirus.
Des volontaires de la société civile sont descendus dans les rues, mardi à Idlib, pour conseiller à la population de ne pas sortir de chez elle face à la menace du coronavirus. - AFP

Le régime syrien, à Damas, l’a annoncé dimanche : un premier cas de coronavirus a été détecté. Il s’agit d’une femme de 20 ans revenue d’Europe par l’aéroport de Beyrouth. Toutefois, les voix de l’opposition soulignent qu’il serait vraiment très étonnant que la pandémie eût épargné la Syrie jusque-là. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme basé en Grande-Bretagne, les médecins ont reçu l’ordre de taire les suspicions d’infections au virus et de diagnostiquer des « pneumonies sévères ».

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct