Coronavirus: la carte interactive des mesures de prévention pays par pays

AFP/GEOFF CADDICK
AFP/GEOFF CADDICK

Depuis que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère l’épidémie du Covid-19 comme une pandémie mondiale (le 11 mars), la plupart des pays de la planète ont pris des mesures de prévention touchant à la vie privée et professionnelle.

Certaines sont très strictes, d’autres moins. Bref, difficile de s’y retrouver... Pour y voir plus clair, voici une carte qui reprend dans le détail les principales mesures prises dans le monde, sur le confinement, sur l’accès aux écoles, aux restaurants, aux événements sportifs, pour le rassemblement de personnes, sur le maintien ou non des élections .

Cette carte se base sur le travail coordonné par Tariq Krim, webentrepreneur (on lui doit la création de Netvibes) sous l’étiquette covid19policies, qui, avec une équipe de 6 bénévoles, a compilé pour la plupart des pays les données sur les restrictions. Un travail entamé le 14 mars, estimant des gouvernements comme la France inactifs et impréparés. « Au moment où l’épidémie frappait la Chine, la France, par exemple, n’a envoyé aucune équipe sur place. Nos gouvernements travaillaient à leurs affaires habituelles. »

Work in progress

Cet effort de compilation vise essentiellement à apporter des « éléments de compréhension face à une crise globale, et pas seulement sanitaire. » « Notre base de données, qui est en ligne depuis dix jours », rapporte Tariq Krim, « a déjà servi en Finlande et en Estonie, à accélérer les prises de décisions. »

Outre les dispositions déjà prises, partielles ou complètes, l’idée est aussi de tracer les mesures qui seront prises dans l’avenir pour soutenir l’économie dans les différents pays. C’est l’élément déterminant pour la suite de la crise : pour Tariq Krim, si les marchés s’écroulent, c’est essentiellement parce qu’ils manquent de réponse sur la gestion de la crise aux Etats-Unis, comme le montre la carte ci-dessus.

C’est, insiste l’initiateur du projet Covid19policies, le temps deux de l’opération : loin de s’achever, la tâche de collecte et de mise à jour des informations ne fait que commencer. « On rentre dans une phase où les pays vont devoir répondre à des questions qui détermineront s’ils vont pouvoir s’en sortir : oui ou non étiez-vous préparés ? Oui ou non avez-vous pris des mesures strictes ? Les avez-vous prises rapidement ? Avez-vous un plan de secours de l’économie ? ». Ce qui annonce de nombreuses déclinaisons de l’outil de « surveillance des politiques ».

Cet article réservé aux abonnés
est en accès libre sur Le Soir+
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

     

    Cet article réservé aux abonnés est exceptionnellement en accès libre

    Abonnez-vous maintenant et accédez à l'ensemble des contenus numériques du Soir : les articles exclusifs, les dossiers, les archives, le journal numérique...

    7,5€/mois
    pendant 6 mois
    J'en profite
    Déjà abonné?Je me connecte
    Aussi en Monde