Coronavirus: le Royaume-Uni change de stratégie «deux semaines trop tard»

Le pont de Westminster à l’heure du coronavirus
: désert comme il l’a rarement été.
Le pont de Westminster à l’heure du coronavirus : désert comme il l’a rarement été. - AFP.

C’est un changement de culture, pour des policiers formés au Royaume-Uni dans la « culture du consentement ». Depuis lundi soir, et pour trois semaines au moins, les agents ont pour mission de disperser les personnes qui se rassembleraient à plus de deux dans des lieux publics. Les récalcitrants devront payer des amendes à partir de 30 euros et jusqu’à 1.000 euros. Les boutiques de produits non essentiels, bibliothèques, lieux de culte, terrains de jeux restent porte close.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct