La zone euro avance vers une intervention de son fonds de sauvetage

Le président de l’Eurogroupe, Mario Centeno, a affirmé qu’il y avait un large «
soutien
» des Européens à une ligne de crédit du Mécanisme européen de stabilité.
Le président de l’Eurogroupe, Mario Centeno, a affirmé qu’il y avait un large « soutien » des Européens à une ligne de crédit du Mécanisme européen de stabilité. - Reuters.

Les ministres européens des Finances ont fait quelques pas, mardi soir lors d’une vidéoconférence, vers une assistance financière, sous la forme d’une ligne de crédit, à l’Italie ou à d’autres pays qui en feraient la demande pour atténuer le choc économique lié au Covid-19. L’aide maximale représenterait 2 % du PIB de chaque pays, soit, dans le cas de l’Italie, une enveloppe d’environ 36 milliards d’euros (9 % de la capacité de prêt totale du fonds de sauvetage de la zone euro, le Mécanisme européen de stabilité ou MES). C’est « un montant substantiel » prêt à être débloqué, a indiqué le patron du MES, Klaus Regling. Et d’ajouter qu’en fonction des besoins, le fonds de sauvetage pourrait aller au-delà de 2 %, un chiffre qui n’a pas été pris au hasard, puisque les pays de l’UE ont annoncé des mesures de soutien à leur économie de la même ampleur.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct