«1349»: quand la Flandre faisait face à la peste noire

«1349»: quand la Flandre faisait face à la peste noire
Belga

Dans la littérature néerlandaise, il n’existe pas d’ouvrage qui dépeigne la vie quotidienne dans une société durant une peste. Les Italiens exhibent le Décaméron de Jean Boccace et les Français étalent La Peste d’Albert Camus, dont les ventes sont de nouveau en hausse, même aux Pays-Bas. Malheureusement, notre littérature manque d’une telle œuvre, mais la langue néerlandaise connaît des expressions qui révèlent que la vie en temps de calamités a bien laissé ses traces. « Gepokt en gemazeld zijn », par exemple, veut simplement dire « être chevronné ». En néerlandais, donc, pour devenir expert dans une matière, il faut avoir enduré la variole et la rougeole, comme beaucoup d’enfants le font. L’expérience humaine ne vient qu’après avoir passé les maladies infantiles, autrefois souvent mortelles.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct