Coronavirus: selon l’Upsi, «La réactivité des administrations sera essentielle au moment de la relance»

Pour Olivier Carrette (cravate rouge), la relance du secteur immobilier doit être anticipée.
Pour Olivier Carrette (cravate rouge), la relance du secteur immobilier doit être anticipée. - D.R.

Même si la gestion administrative de certains dossiers se poursuit grâce au télétravail, l’arrêt des chantiers et le confinement ne seront pas sans conséquences pour les promoteurs et investisseurs immobiliers. A l’heure actuelle, les effets de cet arrêt forcé restent encore difficiles à évaluer avec exactitude, principalement parce qu’on ne sait pas combien de temps va durer la situation. « Nous espérons que les mesures de confinement ne seront pas prolongées trop longtemps et qu’on pourra relancer les activités dans le courant du mois de mai, mais tout cela est encore très incertain », souligne Olivier Carrette, administrateur délégué de l’Upsi, l’union professionnelle regroupant les promoteurs-constructeurs, les lotisseurs et investisseurs immobiliers de Belgique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct