Coronavirus: à Kinshasa, Tshisekedi passe à la vitesse supérieure

Kinshasa est une mégapole d’environ 8 millions d’habitants, dont la plupart vivent au jour le jour, dans l’incapacité de respecter les mesures de discipline déjà édictées...
Kinshasa est une mégapole d’environ 8 millions d’habitants, dont la plupart vivent au jour le jour, dans l’incapacité de respecter les mesures de discipline déjà édictées... - D.R.

Alimentée par les décès d’une personnalité de renom comme le bâtonnier Jean-Joseph Mukendi, avocat de feu Etienne Tshisekedi et figure mythique du barreau, ou du musicien Manu Dibango, la peur monte à Kinshasa, où 48 cas de coronavirus ont été confirmés. Le sentiment d’impuissance s’accroît aussi dans cette mégapole d’environ 8 millions d’habitants (en l’absence de recensement officiel, c’est une estimation), dont la plupart vivent au jour le jour, dans l’incapacité de respecter les mesures de discipline déjà édictées le 18 mars dernier.

C’est pourquoi, s’adressant une nouvelle fois à l’opinion, le président Tshisekedi a durci le ton : cette fois, toute la ville-province de Kinshasa, considérée comme le foyer de la pandémie, sera confinée, c’est-à-dire isolée du pays et du reste du monde.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct