Coronavirus : à Pâques aussi, il faudra accueillir les enfants dont les parents travaillent

Coronavirus : à Pâques aussi, il faudra accueillir les enfants dont les parents travaillent

La prolongation des mesures de confinement au-delà du 5 avril n’a pas (encore) été officiellement annoncée, mais personne ne se fait d’illusion : le coronavirus n’a que faire des vacances scolaires et devrait sévir encore plusieurs semaines en Belgique.

Conséquence : les stages pour enfants, prévus durant les congés de Pâques, sont annulés les uns après les autres. Une mauvaise nouvelle pour les parents qui travaillent à domicile, qui auront déjà derrière eux trois semaines de confinement avec leurs enfants privés d’école. Un vrai problème par contre pour le personnel soignant, les employés de magasins d’alimentation, de pharmacies, et tous ceux pour qui le télétravail n’est pas une option. Comptant actuellement sur les garderies organisées au sein des écoles, ils voient s’approcher les vacances de Pâques avec inquiétude.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct