Chiffres de l’épidémie en Belgique: le brouillard pourrait se dissiper

Les données publiques sur l’épidémie au Covid-19 devraient être plus accessibles dans les 48 heures, selon Sciensano.
Les données publiques sur l’épidémie au Covid-19 devraient être plus accessibles dans les 48 heures, selon Sciensano. - AFP.

Le débat a été lancé par une série de tweets et d’interventions de scientifiques et d’épidémiologistes, attentifs au quotidien à l’évolution de l’épidémie de coronavirus en Belgique : comment expliquer que l’institut belge de la santé Sciensano ne diffuse pas les données publiques sur une plateforme ouverte, comme on le voit en Italie ou en Espagne ? Journalistes, chercheurs, politiques, observateurs avisés des soins de santé en Belgique, tous sont placés devant la même interrogation et les mêmes contraintes techniques, de devoir traiter quotidiennement des chiffres au départ de graphiques logés dans des documents en PDF, sans accès aux données brutes. Mardi, la grogne, de plus en plus forte parmi ceux qui tentent de tirer du sens des chiffres de l’épidémie, est montée jusqu’aux oreilles de la ministre Maggie De Block.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct