Coronavirus: derrière l’unité des Européens dans la gestion de la crise, un tabou demeure

Charles Michel a convoqué les leaders à une vidéoconférence sur le Covid-19 ce jeudi après-midi.
Charles Michel a convoqué les leaders à une vidéoconférence sur le Covid-19 ce jeudi après-midi. - AFP

La lettre envoyée par les leaders de neuf pays, dont la Belgique, appelant l’UE à s’endetter en commun pour financer la lutte contre le Covid-19, loin de donner des détails sur la manière dont ces « obligations corona » fonctionneraient, met enfin un visage sur ses défenseurs. La France, l’Italie, l’Espagne, le Luxembourg, l’Irlande, le Portugal, la Grèce, la Slovénie et la Belgique, donc. Ce courrier tombe à pic, puisque Charles Michel, président du Conseil européen, convoque les leaders à une vidéoconférence sur le Covid-19 ce jeudi après-midi.

Pour ces neuf pays, avec les obligations corona, il s’agit de contourner la potentielle flambée des spreads, qui représentent l’écart entre les taux auxquels l’Allemagne, la référence, se finance et ceux des autres pays.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct