Thomas Orban: «Comme tout généraliste, je veux expliquer, en toute transparence»

Le visage de la médecine générale durant cette crise.
Le visage de la médecine générale durant cette crise. - D.R.

Il est le visage de la médecine généraliste dans cette crise. De ceux qui ont été et sont en toute première ligne. Sans masque, sans informations claires sur les mesures de précaution à prendre.

Pour le docteur Thomas Orban, tout a commencé par son ras-le-bol poussé début mars dans les pages du Soir. Alors qu’« aux portes d’un problème sanitaire d’une ampleur exceptionnelle », les médecins généralistes n’avaient « toujours pas été consultés par la ministre fédérale de la Santé ».

Depuis, il continue de porter son message : « Que la situation exige une première ligne de médecine générale forte et efficace. Que tous les généralistes sont unis dans cette crise et avancent comme un seul homme. » Un message qu’il porte au nom du Collège de médecine générale francophone, dont il est le président.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct