Michel Draguet: «On fait vivre le musée avec les moyens du bord»

Une version masquée du «
Portrait de Nicolaes van Bambeeck
» par Rembrandt (1641).
Une version masquée du « Portrait de Nicolaes van Bambeeck » par Rembrandt (1641). - MRBAB, Bruxelles/photo : J. Geleyns - Art Photography.

Les musées sont fermés et vont enregistrer de lourdes pertes financières. Mais beaucoup continuent à vivre, à la fois en interne et vers le public, par la diffusion de contenus sur leur site web et les réseaux sociaux. Exemple avec les Musées royaux des Beaux-Arts et leur directeur, Michel Draguet, qui s’est transformé depuis quelques jours en journaliste, partant à la rencontre de ses collaborateurs pour nous dévoiler la face cachée des œuvres. Le premier épisode est visible dès ce vendredi avec le restaurateur Etienne Van Vyve, sortant de huit mois de travail sur une toile de Kokoschka.

Avez-vous déjà une idée de l’impact financier de la fermeture du musée ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct