Les habits neufs des palais de Justice, monuments et lieux publics

© Bruno D’Alimonte / Le Soir
© Bruno D’Alimonte / Le Soir

Les palais de Justice occupent une place particulière dans la cité. Ils sont le lieu où se vident ses conflits. Ils incarnent, par leur masse, la puissance de la loi qui s’impose à tous. Celui de Bruxelles fut affecté lors de sa construction en 1863 d’une mission symbolique supplémentaire : signifier dans la pierre et le marbre le Pouvoir judiciaire créé par le Constituant.

Les palais sont aussi des bâtiments compliqués à gérer et à penser. «  Ils relèvent plus du patrimoine architectural que de la fonction administrative », lâche Laurent Vrijdhags, l’administrateur général de la Régie des Bâtiments dont la Justice (y compris les prisons, les justices de paix et autrefois les maisons de justice), avec 30 % de l’activité immobilière pour compte de l’Etat fédéral, est le premier client.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct