La truite voudrait faire mouche dans l’assiette du Belge

La truite se cuisine de bien des manières différentes. Mais son goût, elle le doit d’abord à son caractère sauvage.
La truite se cuisine de bien des manières différentes. Mais son goût, elle le doit d’abord à son caractère sauvage. - Alice Wiliquet.

Il faut, d’entrée de jeu, noter la grande différence entre truite sauvage et truite d’élevage. Sauvage, vous la retrouvez rarement à table, à moins d’aller la débusquer vous-même. Elle demeure donc un luxe de pêcheur, quoiqu’elle ait le plus souvent vécu en élevage avant d’être « remise » à la rivière.

On retrouve les piscicultures principalement en Ardenne. La Belgique se classe parmi les grands producteurs de truites puisqu’elle en délivre environ 200 tonnes par an. Pourtant, elle représente chez nous seulement 4 % de la consommation totale de poisson, loin derrière le cabillaud ou le saumon.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct