Coronavirus: «Lorsque je regarde l’Europe, je vois une population qui ne prend pas la pandémie au sérieux»

Le directeur de l’école de santé publique de l’université de Hong Kong, Keiji Fukuda.
Le directeur de l’école de santé publique de l’université de Hong Kong, Keiji Fukuda. - Reuters.

A Hong Kong, seules 410 personnes ont contracté le nouveau coronavirus et quatre en sont décédées. Et la majorité de ces cas ont été importés depuis l’étranger. Le directeur de l’école de santé publique de l’université de Hong Kong Keiji Fukuda, qui a auparavant officié à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et pour les autorités sanitaires américaines, explique pourquoi la cité portuaire s’en sort si bien et les leçons à en tirer pour l’Europe.

Comment expliquer que Hong Kong ait si bien réussi à contrôler l’expansion du coronavirus, alors que la ville se trouve aux portes de la Chine ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct