Les Marocains appuient les autorités!

Du 21 au 23 mars, des blindés légers de l’armée marocaine ont été déployés dans plusieurs villes comme ici à Casablanca, pour convaincre la population à respecter les consignes de confinement.
Du 21 au 23 mars, des blindés légers de l’armée marocaine ont été déployés dans plusieurs villes comme ici à Casablanca, pour convaincre la population à respecter les consignes de confinement. - RIZKOU ABDELMJID/AFP.

Pays africain charnière avec l’Europe, le Maroc a identifié son premier cas de coronavirus le 2 mars. Entre le 9 et le 19 mars s’ensuivit une prise graduelle de décisions comme la fermeture de l’espace aérien, des crèches-écoles-universités, puis des mosquées, restaurants, cafés, salles de spectacle, salles de sport, hammams, etc., avant la déclaration de l’Etat d’urgence sanitaire. Parfois, des blindés légers de l’armée déployés en rue ont contribué à la prise de conscience… Résultat, jusqu’ici : un bilan officiel limité à 170 cas et à 5 morts (mais arrêté au 24 mars). Et, aussi, une opinion publique qui se montre satisfaite des autorités, une première ! Ainsi, comme rapporte le site Yabiladi.com, un sondage réalisé par l’Institut marocain d’analyses politiques et publié cette semaine montre des scores écrasants d’adhésion à la communication du gouvernement et même aux mesures de restrictions.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct