Thierry Neuville pense que la pandémie de coronavirus est le signe que la planète déborde: «Nous sommes trop nombreux»

Photonews
Photonews

Mi-mars, au moment où la Belgique apprenait qu’elle allait entrer en confinement, le quintuple vice-champion du monde des rallyes abordait la manche mexicaine du WRC. Et alors que les images de plus en plus insoutenables affluaient en provenance d’Italie, celles du public mexicain euphorique, massé au long des routes de terre visitées par les meilleurs pilotes du monde, ajoutaient leur lot d’incongruité à ce moment suspendu dans le temps.

Neuville et ses camarades sont rentrés au bercail depuis lors. Tous visiblement en bonne santé. Et alors que le Mexique semble continuer à vouloir ignorer l’ampleur des dégâts provoqués par le Covid-19, notre compatriote a retrouvé la sérénité auprès de sa compagne Deborah et de leur fille Camille. Dans leur appartement monégasque, lui aussi placé en zone de confinement bien sûr.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct