Les deux ans de Marc Coucke à Anderlecht: l’art de donner le bâton pour se faire battre

Pour beaucoup, Marc Coucke reste une personnalité énigmatique
: à la fois très brutale et très influençable. @Belga
Pour beaucoup, Marc Coucke reste une personnalité énigmatique : à la fois très brutale et très influençable. @Belga

Le 28 mars 2018, trois mois après l’annonce surprise du rachat d’Anderlecht par Marc Coucke (55 ans), ce dernier ne se tient plus. « Autorisation concurrence reçue, team et supporters du RSCA, vivons de beaux temps ensemble ! » Par un tweet dont il avait encore le secret à l’époque, le nouveau président d’Anderlecht se félicite d’avoir enfin reçu l’approbation de l’Autorité belge de la concurrence après la remise de « son » KV Ostende. L’ère Coucke, celle censée « faire du Sporting un club du subtop européen comme Bâle, Porto, Salzbourg ou l’Ajax », peut commencer.

Au parc Astrid, l’enthousiasme est proportionnel à l’onde de choc ayant secoué le football belge après l’officialisation du triple grand pont infligé par le milliardaire gantois à ses concurrents Paul Gheysens, Johan Beerlandt et… Wouter Vandenhaute, désigné il y a peu comme son conseiller.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct