Coronavirus: «Des gens sont en train de mourir, arrêtons les petits jeux politiques!», demande Philippe De Backer

«
Je déteste vraiment ces petits jeux politiques
! Quand quelqu’un donne son accord en réunion, il doit assumer et ne pas faire semblant qu’il n’était pas au courant.
»
« Je déteste vraiment ces petits jeux politiques ! Quand quelqu’un donne son accord en réunion, il doit assumer et ne pas faire semblant qu’il n’était pas au courant. » - Belga.

entretien

La surprise politique de la semaine s’appelle Philippe De Backer (VLD). Discret secrétaire d’État sous Charles Michel et ministre quasiment invisible ces derniers mois, le libéral flamand s’est vu attribuer le week-end dernier la gestion du stock de guerre pour faire face au coronavirus. Celui qui est aussi docteur en biotechnologie avait le CV et les compétences. On s’étonnerait presque que Sophie Wilmès et Maggie De Block n’aient pas pensé à le mettre plus vite en première ligne le jeune quadra. Toujours « hypermotivé » par son ultime mission (il arrêtera la politique une fois la crise passée), Philippe De Backer a toutefois du mal à cacher un certain agacement…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct