Coronavirus: au Brésil, le président Bolsonaro campe sur son refus du confinement

Des partisans du président Bolsonaro manifestent contre le confinement dans les rues de Brasilia.
Des partisans du président Bolsonaro manifestent contre le confinement dans les rues de Brasilia. - Reuters

Comme beaucoup de travailleurs domestiques, Marli a perdu son travail depuis que le coronavirus se propage au Brésil et n’a fait pour l’instant que 92 morts. Mais cette femme de ménage se considère chanceuse car ses employeurs vont continuer à la payer. Dans sa favela Coroa, dans le centre de Rio, ses voisins sont au chômage mais sans aucune compensation. Tous font partie de ce qu’on nomme « l’économie informelle » et qui représente près de 40 % des travailleurs au Brésil. « Sans aide, combien de temps vont-ils tenir ? Même pas une semaine je pense. Ici on vit au jour le jour, et on n’a pas d’économies », assure-t-elle.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct