Coronavirus: le décès d’une infirmière de 30 ans émeut la profession

Coronavirus: le décès d’une infirmière de 30 ans émeut la profession
Pierre-Yves Thienpont

Jeudi dernier, une infirmière de trente ans est décédée du coronavirus en Flandre. Sportive et en bonne santé, elle est à ce jour la plus jeune victime belge, mais aussi la première infirmière qui succombe à l’épidémie.

Aucun cas de Covid-19 n’aurait été confirmé au sein du centre de soins pour personnes âgées où travaillait la jeune femme. Si l’origine de sa contamination reste peu claire, la nouvelle ne manque pas d’intensifier l’inquiétude et la colère au sein du personnel soignant.

« Savoir qu’une collègue, a fortiori jeune, est décédée nous effraie », réagit Alda Dalla Valle, infirmière cheffe du service des urgences à Epicura Hornu et présidente de la FNIB (Fédération nationale des infirmières de Belgique). « On s’identifie, on se projette : chez chacun de nous, il y a cette conscience qu’on risque de contracter le virus et de le transmettre à notre famille. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct