New York, en état de siège, mène une lutte désespérée face au virus tueur

La queue pour passer un test sous une tente érigée devant le «
Elmhurst hospital
», à New York
: le Queens est le quartier le plus exposé à la pandémie.
La queue pour passer un test sous une tente érigée devant le « Elmhurst hospital », à New York : le Queens est le quartier le plus exposé à la pandémie. - Reuters

Il y a ces trottoirs habituellement bondés, désormais déserts ou presque. Ces sans-domicile fixe, que l’on discernait à peine dans la ruche industrieuse de Manhattan, et qui désormais s’imposent au regard, régnant sur un bout de macadam comme les réprouvés, condamnés d’avance, d’une société luttant pour sa survie face un virus tueur. Et puis il y a les sirènes. Ces hululements si familiers pour tous ceux qui, même sans jamais avoir posé un pied à New York, se repaissaient de films policiers et de séries télévisées, pièce incontournable du rêve américain aussi sûrement que les palmiers de Los Angeles et les cow-boys de la Monument Valley.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct