Des promotions seront bientôt de retour dans la grande distribution

Certains produits frais, tout comme des aliments secs et des produits non alimentaires, devraient coûter un peu moins cher dans les jours à venir.
Certains produits frais, tout comme des aliments secs et des produits non alimentaires, devraient coûter un peu moins cher dans les jours à venir. - Roger Milutin

En cette crise du coronavirus, les supermarchés ont renforcé leur statut de principal réseau d’approvisionnement alimentaire pour la grande majorité des consommateurs. Et si les chaînes en profitaient pour gonfler leurs prix et donc leurs profits ? Telle est la rumeur qui enfle ces derniers jours sur les réseaux sociaux, prétendues preuves à l’appui, comme ces comparaisons de tickets de caisse de Colruyt avant et pendant le confinement. N’en déplaise aux adeptes de la théorie du complot, une entente entre distributeurs ne tient pas la route, pour des raisons de temps et de loi – l’entente sur les prix est illégale. Mais surtout de bon sens : la majorité des produits vendus en grandes surfaces font l’objet de contrats annuels entre producteurs, grossistes et détaillants. Puis, les principaux acteurs du commerce alimentaire le jurent en chœur : ils n’ont pas touché à leurs prix de base. Et on veut bien les croire, eux qui, en temps normal, se livrent à une impitoyable guerre des prix.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct