Coronavirus: en Hongrie, la pandémie comme prétexte aux pleins pouvoirs

En une décennie de pouvoir, Viktor Orban a déjà multiplié les atteintes à l’Etat de droit.
En une décennie de pouvoir, Viktor Orban a déjà multiplié les atteintes à l’Etat de droit. - Reuters

Analyse

Certains crient au « coup d’Etat », d’autres au « cap vers la dictature ». Viktor Orban, lui, se frotte les mains. Ce lundi, le Premier ministre hongrois a obtenu le feu vert du Parlement pour légiférer par ordonnances dans le cadre d’un état d’urgence à durée indéterminée. Le but avancé par le chef d’Etat : lutter efficacement contre le coronavirus.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct