Coronavirus: vers une assurance-chômage européenne

Ursula von der Leyen, qui «
n’exclut aucune option
», voudrait une réponse rapide, efficace, qui ne créerait pas de division.
Ursula von der Leyen, qui « n’exclut aucune option », voudrait une réponse rapide, efficace, qui ne créerait pas de division. - AFP.

Trop peu ? Trop tard ? Confrontée depuis des jours à la question alors que l’UE serait face à un « danger mortel » (dixit Delors) par manque de solidarité entre Etats membres, la Commission européenne riposte, égrène les initiatives mises en branle, évoque les chantiers à venir et renvoie le diagnostic final à… plus tard. Le « débat » toxique qui divise les dirigeants européens depuis le sommet de jeudi « occulte un peu les 42 décisions et orientations » prises au cours des deux dernières semaines, a défendu lundi le porte-parole de l’exécutif européen.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct