En cas de prolongation du confinement, l’année académique pourrait aller jusqu’à mi-juillet

En cas de prolongation du confinement, l’année académique pourrait aller jusqu’à mi-juillet

Au cas où le confinement anti-Covid-19 devrait être prolongé au-delà des vacances de Pâques, les établissements d’enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles pourraient être autorisés à aménager leur calendrier académique juqu’à la mi-juillet.

La mesure, qui n’est encore qu’une piste de solution, a été évoquée lundi à l’occasion d’une nouvelle vidéoconférence entre les différents acteurs de l’enseignement supérieur (universités, hautes écoles…) et les membres du gouvernement de la Fédération, dont la ministre en charge du supérieur Valérie Glatigny (MR).

Cette possibilité d’allongement ne serait toutefois nullement obligatoire, mais laissée à l’appréciation des établissements en fonction de leur contexte propre et de l’évolution du confinement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct