Coronavirus – «La vie en pause, jour 16»: les profs

Catherine and her cat Pitchoune.
Catherine and her cat Pitchoune. - D.R.

Hier, il s’est passé un truc incroyable.

La prof de néerlandais a réapparu. On s’inquiétait un peu, vraiment. Quinze jours sans nouvelles, ça commençait à devenir long. Surtout que les autres, maths, français, histoire, s’étaient manifestés dès le début du confinement. Bon, à la cool, c’est vrai. Deux exercices, une carte muette, un livre à lire et puis plus rien. Silence radio.

Tous les jours, on s’est mis à harceler le petit : « T’es sûr ? Ils ont rien envoyé ? T’as checké sur le site de l’école ? Mince, il a dû leur arriver un truc. Ils ont chopé le virus, c’est sûr. Les pauvres. » Et là, le gamin qui répond : « Ou alors ils sont en vacances ? » Oh, le cancre, l’insolent, le petit mal élevé. T’as pas honte de penser ça de tes profs ? Pour ta peine, tu vas… Tu vas… Tu vas aller ranger ta chambre, tiens !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct