Coronavirus: le Portugal donne des leçons de solidarité

Le Premier ministre portugais Antonio Costa visitait ce 30 mars un hôpital militaire de campagne monté par l’armée à Lisbonne.
Le Premier ministre portugais Antonio Costa visitait ce 30 mars un hôpital militaire de campagne monté par l’armée à Lisbonne. - CARLOS COSTA/AFP.

En termes de solidarité, l’exemple, en Europe, surgit du Sud. Du Portugal, un pays dominé sur le plan politique par le parti socialiste depuis cinq années, ce qui en fait une curiosité au sein de l’Union européenne. Le pays, comme les autres, fait face à la pandémie virale mais ses résultats semblent plutôt encourageants jusqu’ici. Avec un peu plus de 6.400 cas d’infections détectées et 140 décès, pour 10 millions d’habitants, il se démarque de son voisin espagnol qui détient le triste privilège d’être le second pays au monde en nombre de deuils – 7.716 ce 31 mars – après l’Italie. La frontière espagnole, la seule du Portugal, est évidemment close.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct