Les météorologues risquent de manquer de données fiables pour leurs prévisions

Les météorologues risquent de manquer de données fiables pour leurs prévisions

La pandémie de coronavirus commence à réduire le flux de données essentielles pour des prévisions météorologiques et une modélisation climatique fiables, avertit mercredi l’Organisation météorologique mondiale (OMM), basée à Genève.

« Des pans entiers du système d’observation, tels que les composantes satellitaires et de nombreux réseaux terrestres, sont partiellement ou complètement automatisés », explique l’OMM sur son site. « Ils devraient donc continuer à fonctionner sans dégradation significative pendant plusieurs semaines, voire davantage dans certains cas. Cependant, si la pandémie dure plus de quelques semaines, l’absence de travaux de réparation, d’entretien et d’approvisionnement ainsi que le manque de redéploiements deviendront de plus en plus préoccupants ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct