Frédéric Antoine (UCLouvain): «Les modèles sont remis en cause»

Selon Frédéric Antoine, chercheur et professeur spécialisé dans l’économie des médias à l’UCLouvain, il y a trois enseignements à tirer des chiffres d’audience.

1. Bouleversement « La crise a modifié les comportements habituels. La tradition c’était que quasiment jamais la RTBF ne dominait RTL le soir, et que RTL ne dominait quasiment jamais à la RTBF à 13h (sauf le dimanche). Ici, les choses s’entremêlent. Le deuxième devient parfois le premier et inversement. Le positionnement des spectateurs par rapport aux chaînes a donc changé. Même le journal de TF1 est passé devant The Voice. Les modèles sont remis en cause. Le soir, le différentiel entre les JT de RTL, (qui gagne 25 %), et de la RTBF (qui en gagne 37) fond. Cela accélère la tendance sur laquelle on était depuis l’année passée. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct