Bernard De Vos: «Les enfants sont des éponges à stress»

Bernard De Vos: «Les enfants sont des éponges à stress»
Bruno DALIMONTE

Pourquoi faut-il particulièrement faire attention aux enfants en ce moment ?

Dans la crise actuelle, tout le monde est stressé et on sait que les enfants sont des éponges à stress. Ils sont très réceptifs à cette émotion et la reprennent souvent à leur compte. Il est donc inutile de rajouter du stress avec une surcharge de travail scolaire. Les enfants vivent de façon très vive cette interruption scolaire : non seulement, ils sont privés de leurs relations amicales, mais ils sont aussi confinés, donc parfois privés d’extérieur. Sans compter que pour les ados, être sans cesse avec leurs parents, ce qu’ils essaient d’habitude de fuir, ça peut être un enfer.

Qu’en est-il des inégalités ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct