La scientifique et la suffragette

Edith Ayrton Zangwill.
Edith Ayrton Zangwill. - D.R.

Entre 1908 et 1918, la décennie pendant laquelle se déroule Forte tête, le roman d’Edith Ayrton Zangwill, la Grande-Bretagne n’accordait pas le droit de vote aux femmes – ce n’était pas une singularité, beaucoup d’autres pays en étaient là aussi. Les suffragettes avaient commencé, quelques années plus tôt, à le réclamer. L’organisation de la Women’s Social and Political Union était à l’origine d’actions souvent réprimées avec violence, amendes et emprisonnements.

Voilà le cadre socio-historique d’un livre qui, paru en 1924, n’avait pas été traduit en français. Il n’était pas trop tard, mais il est temps de découvrir une voix forte qui ne se contente pas de répercuter les revendications de l’époque : elle les met en scène dans une solide fiction dont les qualités font une lecture aussi plaisante qu’instructive.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct