La réalité méconnue du travail au noir

Il est pratiquement impossible de chiffrer ce que représente le travail au noir en Belgique vu son caractère clandestin. Des estimations circulent mais elles varient énormément. Dans ses calculs, la Banque nationale (BNB) considère que l’économie souterraine représente 4 % du produit intérieur brut belge (PIB), soit 17,9 milliards d’euros (chiffres 2017) ou 3,6 % si on retire de ce chiffre les activités illégales telles que la prostitution ou le trafic de stupéfiants. D’autres économistes arrivent à des chiffres bien plus élevés. Dans un récent document de travail du FMI, le poids de cette économie souterraine dans le PIB belge était estimé à 15,8 % (2017). La vérité se situe sans doute entre ces deux extrêmes…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct