Coronavirus: les Pays-Bas prêts à «donner» 1,2 milliard d’euros pour l’Europe du Sud

Wopke Hoekstra (au second plan) et Mark Rutte, lors d’un débat parlementaire sur la crise du coronavirus, le 18 mars à La Haye
: marche arrière...
Wopke Hoekstra (au second plan) et Mark Rutte, lors d’un débat parlementaire sur la crise du coronavirus, le 18 mars à La Haye : marche arrière... - EPA.

Rétropédalage en bonne et due forme, pour les Néerlandais. Ils ont transmis à leurs pairs, mercredi soir, une proposition visant à établir un fonds ou une facilité européenne de dix à vingt milliards d’euros pour lutter contre le coronavirus.

Dans ce fonds, les Pays-Bas seraient prêts à mettre jusqu’à 1,2 milliard d’euros en « contribution directe », selon le texte que Le Soir a consulté. Il ne s’agirait pas de prêts mais de « dons ». C’est d’ailleurs le terme qu’a utilisé le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, devant son parlement national.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct