Peur et colère du personnel pourraient mener à des perturbations dans les supermarchés

Peur et colère du personnel pourraient mener à des perturbations dans les supermarchés
Photo News

En temps normal, à part les clients fidèles, quatre supermarchés en grève, ça n’émeut pas grand monde. Mais quatre supermarchés en grève en pleine crise du coronavirus, cela revêt une force symbolique frappant tous les esprits. Parce que les grands distributeurs alimentaires constituent plus que jamais les plus précieux canaux d’approvisionnement en nourriture pour de très nombreux consommateurs, privés en large partie des plats de l’horeca. On aura donc eu raison de s’émouvoir de la fermeture décrétée ce mercredi matin par le personnel de trois Delhaize bruxellois (Flagey, Westland, Veeweyde) et de l’arrêt de travail d’une heure marqué par les travailleurs du Delhaize de Jambes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct