Coronavirus: la conversion des «imbéciles»

Coronavirus: la conversion des «imbéciles»
Photo News.

La Conjuration des imbéciles » – « A Confederacy of Dunces » – est un roman de John Kennedy Toole. Epuisé par l’impossibilité de faire publier son livre, l’écrivain se suicide en 1969, à 31 ans. Mais le roman, finalement publié, connaît un immense succès : il sera couronné par le prix Pulitzer et salué comme un des plus grands classiques de la littérature humoristique américaine.

Le titre est une référence à une citation de l’écrivain Jonathan Swift, mise en épigraphe : « Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on peut le reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui. » Dans l’avant-propos, le héros est décrit comme « un extraordinaire cochon, un Oliver Hardy fou, un Don Quichotte gras, un Thomas d’Aquin pervers, tout ça en un ». Un homme aussi qui fait progressivement du dédain, son obsession. « It rings a bell ? », comme on dit outre-Atlantique ? Cela vous rappelle quelque chose ou quelqu’un de connu ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct