L’asperge, déesse des légumes printaniers

Blanche, verte ou violette, l’asperge se récolte à partir du mois d’avril.
Blanche, verte ou violette, l’asperge se récolte à partir du mois d’avril. - Alice Wiliquet (st.)

Vous ressemblez à une asperge. Vous êtes longue et mince, votre parfum n’en évoque aucun autre et rien sur Terre n’égale l’excellence de votre tête » : le compliment, signé Amélie Nothomb dans son roman Barbe bleue, aide à comprendre comment ce légume élégant a su courtiser les plus grandes tables. Son allure élancée et son goût délicat en font un végétal prisé depuis toujours.

A travers les siècles, l’asperge acquiert une réputation plutôt sulfureuse due à sa forme suggestive et aux vertus aphrodisiaques qu’on lui prête. Les Grecs la dédient même à Aphrodite, déesse de l’amour – paradoxal lorsqu’on connaît les désagréments odorants que son élimination naturelle peut provoquer. La légende dit qu’il suffirait d’y ajouter quelques gouttes de térébenthine pour obtenir alors un effluve de violette.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct