La police bruxelloise a déjà dressé plus de 5.600 P-V administratifs liés aux règles du confinement

La police contrôle les automobilistes sur l’avenue Franklin-Roosevelt à Bruxelles, samedi 28 mars.
La police contrôle les automobilistes sur l’avenue Franklin-Roosevelt à Bruxelles, samedi 28 mars. - Belga / Paul-Henri Verlooy.

Cinq mille six cent quarante-huit. C’est le nombre de procès-verbaux établis par les six zones de police bruxelloises dans le cadre de sanctions administratives communales (SAC) liées aux mesures de confinement, entre le 14 et le 30 mars. Ce chiffre a été communiqué au Soir par Bruxelles prévention et sécurité (BPS), qui centralise les données des différentes zones de police locales depuis le début de la crise du coronavirus.

Les données pour l’ensemble du pays (185 zones de police) ne sont pas encore disponibles. Il faut souligner que les communes bruxelloises ont décidé dès le début des mesures de confinement, le 14 mars, de généraliser l’emploi des SAC. Au contraire de la Wallonie ou de la Flandre, qui ne disposent pas toujours d’un règlement de police le permettant ou, parfois, les communes ont privilégié les PV judiciaires pour sanctionner les « anti-confinement ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct