Coronavirus: la mondialisation, on en revient…

Coronavirus: la mondialisation, on en revient…
Reuters.

Evidemment, il y avait déjà des épidémies avant la mondialisation. Mais avec le coronavirus, les citoyens, qui savaient déjà que leur voiture était produite au bout du monde, ont aussi découvert à quel point c’était le cas pour les médicaments et les matériels de protection.

Au point d’en revenir ? Dans l’ensemble des pays sondés, 43 % des citoyens veulent réduire la mondialisation. Contre 15 % seulement qui souhaitent l’inverse. En Belgique, ils sont même 49 %. La France est la plus « protectionniste » : 65 % des sondés veulent restreindre la mondialisation. Sans surprise, dans les pays les plus libéraux testés, la proportion de ceux qui veulent restreindre la mondialisation est moins forte. Mais elle reste néanmoins prépondérante. Ainsi au Royaume-Uni, 35 % veulent malgré tout restreindre la mondialisation (contre 9 % qui veulent l’inverse) et aux États-Unis, 36 % veulent réduire la mondialisation (17 % souhaitent l’inverse).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct