Coronavirus: l’Otan entre «contribution à l’effort» et protection de ses forces

Coronavirus oblige, la cérémonie marquant l’accession de la Macédoine du Nord à l’Otan a eu lieu en très petit comité, lundi dernier au siège de l’Alliance à Bruxelles.
Coronavirus oblige, la cérémonie marquant l’accession de la Macédoine du Nord à l’Otan a eu lieu en très petit comité, lundi dernier au siège de l’Alliance à Bruxelles. - EPA.

Des dizaines de soldats de la Marine américaine contaminés au Covid-19 à bord du porte-avions nucléaire USS Theodore Roosevelt, désormais immobilisé avec 5.000 hommes au large de l’île de Guam, dans le Pacifique. Le plus vaste exercice de débarquement US en Europe prévu ce printemps avec les alliés de l’Otan quasi contraint au chômage technique. La frégate belge Léopold 1er partie escorter le porte-avions français Charles de Gaulle contrainte de faire demi-tour : un membre de l’équipage contaminé. La relève du contingent de la centaine de militaires belges déployés en Afghanistan contrainte d’observer une quarantaine de 14 jours avant de partir, pour éviter de transporter le virus. Quatre cas de contamination annoncés jeudi parmi les soldats français déployés au Sahel. Un moratoire décidé sur la reprise de la mission de formation de l’Otan en Irak, voisin de l’Iran, particulièrement frappé par le coronavirus.

Le virus menace-t-il la force de frappe des armées ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct