Jana Raman et Sam Van Rossom en confinement: «On se découvre d’une autre manière»

D.R.
D.R.

«  Il y a des mois où on ne se voyait que 5 jours ; là, ça en fait 23 qu’on est confiné dans notre appartement. On n’a donc pas l’habitude, mais franchement, jusqu’ici, tout se passe bien. » Les Gantois Sam Van Rossom, leader des Belgian Lions qui aura 34 ans en juin, et sa compagne Jana Raman, ailière des Cats qui en à 5 de moins, jouent tous les deux à Valence, en première division espagnole, le plus haut niveau européen. « Le confinement nous permet de nous découvrir d’une autre manière et le temps ne me paraît trop long : on est bien ici », confie l’une des internationales dont le rêve olympique a été reporté d’un an. « Comme j’étais dans une excellente dynamique, j’en étais terriblement déçue. Mais vu l’évolution de la situation, je me dis que je serai meilleure l’année prochaine. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct