Décès dus au coronavirus: l’Italie, l’Espagne soufflent, le pire est à venir aux États-Unis

Décès dus au coronavirus: l’Italie, l’Espagne soufflent, le pire est à venir aux États-Unis
Reuters

Une « courbe qui commence sa descente » en Italie, « la pression qui diminue » en Espagne et le nombre de morts qui baisse en France : l’espoir d’une amélioration sur le front de la pandémie du coronavirus est né dimanche en Europe, au moment où les États-Unis s’enfoncent dans la crise.

L’Italie

À Rome, les autorités ont enregistré au cours des dernières vingt-quatre heures 525 décès, soit le nombre le plus bas depuis plus de deux semaines.

« La courbe a commencé sa descente », s’est félicité le patron de l’Institut supérieur de la Santé, Silvio Brusaferro. La baisse du nombre des morts « est une donnée très importante », dans un pays qui a payé, avec un total de plus de 16.000 morts, un terrible tribut à la pandémie née en décembre en Chine, avant de contaminer la planète.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct